16 avril 2017

Le point sur l'activité des volcans Erta Ale et Bogoslof

Erta Ale,Éthiopie, 613 m

L'activité effusive se poursuit avec très bon débit et le champ de lave qu'elle produit continue, en conséquence, sa croissance. Les données récoltées le 09 avril par le satellite SENTINEL 2 montrent qu'il y a, globalement, peu de changements et aucun que soit une surprise. La situation évolue comme l'on peut s'y attendre, avec un champ de lave pahoehoe qui progresse toujours vers le nord-est. Il est tout simplement impressionnant de par ses dimensions
puisqu'au 09 avril son front se trouvait à environ 4600 m de distance de sa source, sur la Rift-Zone Sud, et sa largeur était de quasiment 1500m à certains endroits! Je serais curieux de savoir quelle est l'épaisseur moyenne de cette masse, car cela doit maintenant représenter un volume total (= émis depuis janvier) assez important.
Sur l'image construite à partir des capteurs sensibles à différentes longueurs d'onde infrarouges, on peut toutefois noter qu'en plus du champ de lave principal, un secondaire a commencé à se former. Il prend sa source en amont du principal et est moins bien alimenté. Il se résume pour l'heure à une coulée longue de 1100 m environ depuis sa source, et large d'environ 80 m: ce n'est tout de même pas rien!

L'extension du champ de lave le 09 avril. Image: données SENTINEL 2/ESA-Copernicus; annotations: Culture Volcan

Le lac de lave qui sert de source à toute cette effusion est toujours présent, et ses dimensions restent impressionnantes: environ 200 m de long pour 80 m de large, similaires à celles décrites dans mon précédent post. A partir de ce lac, une partie plus faible de l'effusion se fait aussi vers l'ouest et continue de combler progressivement l'espace qui le sépare du rempart d'une ancienne caldera (là où j'ai annoté "accumulation de coulées). Le lac de lave sommital reste aussi présent dans le Pit Crater Sud et reste la source d'un intense rayonnement thermique.

Une situation qui peut se résumer en peu de mots: éruption effusive impressionnante mais stable.

Source: Sentinel 2/ESA-Copernicus

Bogoslof, Etats-Unis, 150 m (à priori)

Depuis début mars plus aucune activité explosive n'a été repérée, ce qui a conduit l'AVO a abaisser le niveau d'alerte aviation au jaune le 05 avril. Mais une reprise marquée de la sismicité hier les a conduit à le réévaluer à l'orange en prévention du possible retour d'une activité explosive intense.
Pour l'heure la seule chose qui ait pu être observée le 07 avril, c'est une activité fumerolienne.

video


A tout moment donc une activité explosive peut redémarrer: la situation est à surveiller.

Source: AVO/USGS

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire